www.tek4life.eu

Tek4Life conçoit et organise

 

Les forums

 

 

 

 

L'événement

 

 

Des événementS sur
la comptabilité écologique

BOULIER6TGF

 

Les GERMINATIONS pour S’INITIER A LA COMPTABILITE ECOLOGIQUE

victor garcia UnsplashPhoto Victor Garcia/UnsplashConditionner la relance à la reconstruction écologique de l’économie. Tel fut le leitmotiv martelé lors des Universités d’été de l’économie de demain (UEED), notamment dans la bouche de Laurence Tubiana, ambassadrice de la France pour le climat: « C’est maintenant ou jamais ; ce serait criminel de maintenir l’industrie telle qu’elle est, notamment le secteur automobile », a-t-elle affirmé, laissant Aurélien Barrau conclure :  «Tout n’est pas compatible avec tout, le pillage des pays du sud n’est pas compatible avec une vie décente… » Au fond, « c’est toute l’économie actuelle qui s’avère incompatible avec le vivant », ai-je repris lors de la table-ronde dédiée à la fiscalité.
 
Sur cette « économie malade », faut-il mettre des pansements, des attelles, la traiter à la cortisone, ou… revoir son organisation. Faut-il atténuer les dégâts, compter sur la RSE ou les déclarations ESG (environnement, social et gouvernance) ou en finir avec des pratiques toxiques ? Et comment donc peut-on aujourd’hui désintoxiquer l’économie ? La réponse est assez simple : tenir compte des limites écologiques et planétaires. Juste revenir aux réalités qui conditionnent l’habitabilité de la Terre : mesurer nos impacts pour les réduire drastiquement. Bref adopter collectivement le régime de transition écologique.
 
Ce cap est celui de la seconde session de notre événement LES GERMINATIONS, le 24 septembre prochain après-midi, dédiée aux nouvelles comptabilités pour le vivant. Coté investisseur, on écoutera Philippe Zaouati, directeur général de Mirova. «La taxonomie européenne votée en juin permet de différencier les entreprises selon leurs impacts, explique-t-il. Elle doit déterminer les plans de relance en faisant apparaître les actifs menacés d’échouage : ceux des gaz de schistes, mais aussi ceux des pesticides ou des sucriers basés sur l’agriculture intensive. » Mirova doit annoncer avec Sycomore, Axa et BNP Paribas l’opérateur avec qui ils veulent fixer une métrique commune (des indicateurs) pour maintenir la biodiversité. Sophie Ménard, de la CDC Biodiversité, apportera son expertise pour inviter les entreprises à s’inscrire dans une trajectoire vertueuse afin de réduire leurs « pressions écologiques et climatiques » grâce au Global Biodiversity Score (GBS). Elle estime que « cette gestion des impacts permet de faire baisser les prises de risque des organisations ». Voir ici son message en amont de l’événement.
 
Enfin, Alexandre Rambaud, cofondateur de la Chaire comptabilité écologique (AgroParisTech, Université Paris Dauphine-PSL, Université de Reims), veut proposer un cadre intégré dont la finalité est le maintien des capitaux vivants et sociaux. « Etre responsable, c’est s’engager dans un nouveau contrat avec la nature, explique-t-il. Nos modes de production conduisent à une accumulation de dettes vis-à-vis de l’environnement, et ainsi à une augmentation des risques pour nos sociétés, notamment sanitaires. » Il présentera les innovations comptables qui peuvent servir de support pour négocier les responsabilités, les efforts et les contributions de chacun. Voir ici le podcast de sa contribution en amont des GERMINATIONS.
 
Alors concrètement, qu’apprendra-on ? Trois ateliers vont permettre aux participants de mettre le pied à l’étrier vers la transition comptable. Avec le premier – Pourquoi changer de comptabilité ? – ceux qui découvrent le sujet pourront saisir l’effet levier de la comptabilité, tant elle est le logiciel même des organisations. Avec le second – Le modèle Care : principes et retours d’expériences – ce sont des analyses d’expérimentations menés en PACA avec l’Agence de la transition écologique et l’Institut national de l’économie circulaire (INEC) qui seront présentées par Hervé Gbego (Cabinet Compta Durable). Dans le troisième – Comment mesurer les biens communs ? – on s’attèlera à la complexité des écosystèmes et des manières de garantir leur préservation.
 
Certains membres de l’Alliance Compta Régénération 2020 – qui réfléchissent depuis neuf mois à la transition comptable – partageront aussi leur expérience. C’est l’occasion de les rencontrer, de s’initier à des pratiques inédites et de découvrir pourquoi il n’y aura pas de transition écologique sans transformation comptable.
Profiter de ce moment de pédagogie et de prospective : inscrivez-vous aux GERMINATIONS des 24 et 25 septembre prochains.
 
Attention ! Par mesure de précaution et pour assurer la distanciation, nous avons décidé de déplacer les GERMINATIONS à Ground Control, 81 rue du Charolais, Paris 12e. Bien sûr, MATRICE reste notre partenaire dans l’organisation de cet événement. Nous remercions Eli Commins, directeur artistique et culturel de MATRICE pour sa coopération. Veuillez bien noter ce changement de lieu.